Comment et pourquoi participer au projet Kanoubaga

 

 

Comme beaucoup de pays très pauvres, le Burkina Faso bénéficie d'aides internationales, d'Etats, d'ONG et d'entreprises. Ces aides sont des soutiens pour des opérations à grande échelle comme des campagnes nationales de vaccination, des actions de lutte contre le paludisme (distribution de moustiquaires imprégnées). Ces organisations, puissantes et efficaces doivent être complétées par des actions locales, ciblées. De très nombreuses associations ont des activités humanitaires sans lesquelles le pays serait dans une situation encore plus grave. 

La lutte contre l'islamisme radical de diverses obédiences a militarisé le pays. Nous avons pu ressentir cette évolution lors de nos dernières visites. Il n'y a plus cette sérénité si caractéristique et une haine intercommunautaire se développe, souvent à l'origine de massacres et de déplacements de population. Le français est à nouveau assimilé au colonialiste et les relations se tendent.

Comme de nombreuses associations, nous avons fait le choix de soutenir, pour l'instant à distance, ce projet Kanoubaga. Un projet ciblé de refuge pour les enfants des rues à Bobo. Nous connaissons bien l'endroit et collaborons depuis des années avec notre guide Soumo. Il a toujours rêvé de mettre en place un tel projet et nous avions prévu, dès l'origine de soutenir cette initiative. Les quelques personnes qui nous ont accompagnées sur place ont découvert la dureté des conditions de vie pour les enfants des rues, assistant parfois à des scènes particulièrement choquantes.

Textures association est une structure de très petite taille, dont l'objet principal est culturel, la partie humanitaire découle de cet objet principal. Textures association fonctionne entièrement avec des bénévoles. Nous n'avons pas les statuts qui nous permettraient d'assortir les dons d'une réduction d'impôts pour les donateurs. Nous devrions modifier nos statuts ce que nous envisageons dans un second temps. Le recours à un financement participatif entraine des prélèvements sur les dons pratiqués, qui vont de 3 à 8%, c'est pourquoi nous n'y avons pas recours.

Avec des dons personnels de nos proches, nous avons déjà pu prendre en charge la plus grande partie des travaux pour remettre le local "Baba" en état de fonctionner.

L'objectif de Textures est de trouver des donateurs modestes mais réguliers, qui pourraient participer au fonctionnement de la cantine par un versement mensuel. 
Nous avons une gestion transparente et nous entretiendrons une page sur le site qui sera actualisée régulièrement pour le suivi de l'action. 
Un compte bancaire est dédié exclusivement à ce projet et si un donateur le souhaite, il pourra le consulter. En aucun cas, pour l'instant il ne pourra bénéficier d'une défiscalisation de son don fait en 2020.

Nous vous proposons de metre en place un virement automatique mensuel de la somme que vous souhaitez donner pour ce projet, libre à vous de la modifier et de l'interrompre. Une participation modeste mais régulière est le gage de la réussite de cette initiative.

Pour le virement :

IBAN du compte de Textures association réservé à ce projet : FR76 1027 8013 5900 0200 3760 381
BIC : CMCIFR2A


De notre côté nous certifions que les dons sont entièrement utilisés pour le fonctionnement de ce lieu d'accueil, sans aucun frais annexe.
L'intégralité des sommes versées par les donateurs vont au fonctionnement de la cantine, Textures de son côté, prend en charge les frais d'envoi des fonds, le suivi de l'équipe sur place, le contrôle au quotidien de l'activité et de la comptabilité.

modalité du don : le donateur organise son versement par un virement bancaire ponctuel ou régulier et c'est lui qui en gère la continuité. Il signalera son don par Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. :

Prénom, Nom, effectue un don de 5 - 10 - 20 € ou autre montant, virement ponctuel ou régulier, pour le projet Kanoubaga

pour information :
Coûts moyens : repas pour un enfant par jour = 0,70€, pour 15 enfants = 10,50€, coût mensuel moyen = 320€ 
pour une somme de moins de 400 € par mois le projet fonctionne et est sécurisé s'il reçoit de 450 à 500 € par mois (variations saisonnières du coût des denrées)

Nous tiendrons sur cette page le journal des dons pour que vous puissiez suivre mois par mois ce qui se passe dans ce quartier de Bobo.